Une décision importante

Prenez en main votre orientation

Durant l’année de terminale, l’étudiant est amené à s’interroger sur l’orientation qu’il souhaite donner à ses études supérieures. Compte tenu de la diversité des cursus et des domaines d’études, ce choix apparaît souvent comme relativement complexe à effectuer.

En effet, l’étudiant pourra poursuivre ses études au sein d’une université, dans le cadre d’une licence générale (LMD) ou d’une licence professionnelle (DUT, BTS), au sein d’une classe préparatoire (scientifique, économique, littéraire), au sein d’une école de commerce post-bac, ou encore en suivant une formation spécialisée dans un domaine (médecine/santé, comptabilité, art, architecture, social).

Ces différentes formations diffèrent notamment au niveau de la durée des études, celle-ci pouvant aller de 2 à 8 ans, de l’importance qu’elle consacre à la professionnalisation, certains cursus étant très théorique tandis que d’autres proposent aux étudiants d’effectuer une alternance, ou encore en ce qui concerne le coût de la formation, qui peut aller de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros.

De manière générale, les lycéens ne sont pas suffisamment informés quant aux possibilités qui se présentent à eux. Il est donc primordial d’effectuer ses propres recherches afin de s’informer sur les spécificités et les débouchés de chaque cursus. De même, il également possible de solliciter l’expertise d’un organisme spécialisé en orientation afin de disposer de conseils adaptés au profil de l’étudiant.  

Les écoles de commerce Post Bac

Parmi les différentes voies qui s’offrent aux étudiants pour poursuivre leurs études supérieures, les écoles de commerce Post Bac constituent une option intéressante et de plus en plus plébiscitée. Suite à l’obtention de leur baccalauréat, les étudiants ont la possibilité d’intégrer directement une formation en business administration, d’une durée allant généralement de 4 à 5 ans.

Pour intégrer l’une de ces écoles, il est demandé à l’étudiant de réussir un concours, les plus connus étant Sésame, Accès, Pass ou encore Link. Il est à noter que plusieurs écoles recrutent pour un même concours et que l’étudiant pourra choisir l’école qu’il souhaite intégrer sur la base de son classement et des résultats qu’il aura obtenu.

De manière générale, le degré d’exigence académique de ces formations reste relativement abordable. Sous réserve d’un travail sérieux et régulier, l’étudiant pourra aisément obtenir son diplôme.

Enfin, il est important d’avoir conscience que le diplôme délivré par ces formations n’est pas identique à celui qu’obtiennent les étudiants qui intègrent une école après une classe préparatoire. De ce fait, les débouchés professionnelles et les perspectives de rémunération sont relativement différentes.

L’orientation ParcourSup

Officiellement introduite en 2018, Parcoursup est une plateforme en ligne qui permet de collecter les voeux des futurs bacheliers et de gérer leur affectation au sein de l’enseignement supérieur public français. A l’initiative du ministère de l’Enseignement supérieur, Parcoursup vient remplacer l’ancien dispositif d’Admission Post-Bac (APB). Ce dernier avait suscité un réel mécontentement du fait de son fonctionnement basé sur un tirage au sort.

Ainsi, Parcoursup entend proposer un accompagnement plus personnalisé des futurs étudiants en les amenant à se questionner plus précisément sur leur projet d’orientation. En ce qui concerne le fonctionnement de la plateforme, la principale nouveauté est que les vœux formulés par les étudiants devront être motivés mais non hiérarchisés. L’étudiant devra alors accepter ou refuser les différentes propositions qui lui seront adressées tout au long de l’été. En procédant de cette manière, Parcoursup souhaite améliorer l’affectation des étudiants en les amenant à faire preuve de proactivité.

A l’heure actuelle, près de 14 000 formations de l’enseignement supérieur sont présentes sur la plateforme Parcoursup. Toutefois, de nombreuses formations, privées ou publiques, continuent à opérer leur sélection de manière indépendante ou à travers des concours. C’est notamment le cas de l’Université Paris Dauphine, des instituts d’études politiques ou encore des écoles de commerce post-bac.

L’orientation internationale

Après avoir obtenu leur baccalauréat, de nombreux étudiants décident de poursuivre leurs études au sein d’un établissement d’enseignement supérieur à l’étranger. En Europe notamment, certaines formations attirent de plus en plus d’étudiants.

Au Royaume-Uni : la London Business School, la London School of Economics et la Warwick University, Cass business school, University of exeter

En Espagne : l’IE Business School et l’Esade Business School

En Italie : l’Université Bocconi

En Suisse : l’Université de Saint-Gall

A bien des égards, poursuivre son apprentissage à l’étranger constitue une excellente opportunité. En effet, l’étudiant pourra ainsi renforcer la dimension internationale de son profil, une qualité très appréciée des recruteurs. Qui plus est, certaines formations se distinguent par une véritable excellence académique et une importante reconnaissance au niveau européen et mondial. Généralement dispensées en anglais, ces formations regroupent des étudiants issus des quatre coins du monde, ce qui permet de développer une précieuse adaptabilité. En effet, dans un monde plus en plus interconnecté, il devient réellement indispensable d’être en mesure d’interagir avec tout type d’interlocuteur.

Enfin, il est à noter qu’il est tout à fait possible de finaliser ses études supérieures en France après avoir débuté un cursus à l’étranger. Pour ce faire, les étudiants peuvent avoir recours à des dispositifs d’équivalence (crédits ECTS) ou encore à des voies d’admissions parallèles, notamment pour les grandes écoles de commerce.